PRÉSENTATION D'ALEXANDRIE

Parmi les très nombreuses Alexandries fondées par Alexandre le Grand ou par ses successeurs (on évalue le nombre de celles qui portent son nom à trente-quatre), dans l'espace compris entre le Nil et l'Indus ( Alexandrie "eschaté", la plus lointaine, actuellement Khodjeht, au Turkestan, sur l'Iaxarte = Syr Daria), la plus grande, la plus importante, celle, qui était appelée au plus bel avenir, a été construite dans le delta du Nil. C'est de celle-ci que nous essaierons de présenter l'histoire dans l'Antiquité.
Prodigieux destin que le sien. Fondée en 331, elle fut d'abord la capitale de l'Égypte des Ptolémées jusqu' à la conquête romaine en 31 avant Jésus Christ, la ville la plus peuplée du bassin méditerranéen avant de le céder à Rome pour n'occuper que la seconde place, province romaine jusqu'en 395.Ville païenne, puis chrétienne et byzantine, elle passa sous la domination musulmane en 642. Elle perd son rang de capitale au profit de la ville qui allait devenir Le Caire. Si elle connut encore des périodes brillantes, du fait de sa situation favorable aux échanges commerciaux dans le monde méditerranéen, son déclin était tel qu'elle n'était plus qu'une petite agglomération de six mille âmes à l'époque de l'expédition d'Égypte (1798-1803) (Volney, Voyage en Syrie et en Égypte, Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, Ibn Battûta, Voyages et périples). Elle dut sa résurrection à Méhémet Ali, qui, en 1805, s'était fait reconnaître vice-roi par le sultan de Constantinople, et qui , au cours de son règne qui dura jusqu'en 1849, s'attacha à faire de l'Égypte une puissance moderne. Ses successeurs continuèrent son oeuvre. Alexandrie redevint une très grande ville, où se côtoyaient Égyptiens (y compris les minorités juives et coptes), Grecs, Français, Levantins. Son port, ses activité commerciales, son rayonnement lui redonnaient une place prééminente dans le monde méditerranéen. La révolution nassérienne qui chassa 100000 habitants d'origine étrangère, dont 70000 Grecs, lui fit perdre son caractère cosmopolite, en égyptianisant la ville, qui demeure un grand port et une cité industrielle, comptant un peu moins de 300000 habitants.


ALEXANDRIE