Antoine déchu du consulat de 31. Déclaration de guerre à Cléopâtre seule

On retira à Antoine le consulat pour lequel il avait été désigné et tout le reste de ses attributions. On ne le déclara pas cependant expressément ennemi, de peur que ses compagnons ne dussent eux aussi être mis au nombre des ennemis s'ils ne l'abandonnaient pas, mais on montra par les faits qu'on le tenait bel et bien pour tel. On vota en effet pour ses partisans l'impunité ainsi que des éloges s'ils l'abandonnaient et on déclara ouvertement la guerre à Cléopâtre. On prit les armes comme si le combat était déjà engagé, on se rendit au temple de Bellone pour accomplir selon l'usage toutes les cérémonies préliminaires à une guerre, Octavien officiant en tant que fécial. Ces mesures visaient officiellement Cléopâtre, mais étaient en fait dirigées contre Antoine.

Dion Cassius, Histoire de Rome, 50, 4, 3-4

N.B. En fait, "toutes les cérémonies préliminaires à une guerre" n'ont pas été accomplies. On n'a envoyé à Cléopâtre aucun fécial pour notifier la déclaration à la reine. Ici encore il s'agit de pure propagande.



HISTOIRE DIPLOMATIQUE