Prière à la paix

"Fais cesser batailles et tumultes, que nous puissions t'appeler Lysimachè (= "qui met fin aux combats"). Mets fin en nous aux soupçons par trop ingénieux qui nous font déblatérer les uns contre les autres. Fusionne-nous, les Hellènes, de nouveau et absolument par un suc d'amitié et délaye en nos esprits un peu d'indulgence édulcorante. Fais que notre marché soit bondé de bonnes choses : de Mégare aulx, concombres précoces, coings, grenades, petits mantelets pour esclaves ; de chez les Béotiens que l'on voie affluer des gens portant oies, canards, ramiers, pluviers ; que les anguilles de Copaïs arrivent par paniers et que, serrés autour d'elles pour faire nos provisions, nous bousculions Morychos, Téléas, Glaucétès et bien d'autres gourmands..."

Aristophane, Paix, v. 991-1009


Les Provisions chez les Grecs