Comment on maquille à Marseille les vins de mauvaise qualité

Tout ce que ces scélérats de Marseille emmagasinent dans leurs celliers enfumés, toutes ces jarres vieillies artificiellement, tout cela tu l'envoies en cadeau, Munna : tes malheureux amis reçoivent de toi à travers les mers, par des trajets interminables, de terribles poisons, et nullement à bon prix, mais au tarif du falerne ou d'un sétia précieux à la cave qui le renferme. Pourquoi tu ne viens pas à Rome depuis des années, je crois le savoir : c'est que tu as peur de boire de ton vin.

Martial, Épigrammes, X, 36



Les Provisions chez les Romains