Lamento sur le sort d'un bel adolescent

Qui, dis-le moi, a été assez inhumain, qui donc a eu envers toi assez peu d'égards pour faire, Théopompe, de toi un cuisinier ? Se peut-il qu'on ose défigurer ce visage par la suie d'une cuisine enfumée, que l'on souille cette chevelure par les graisses du foyer ? Où trouver plus digne que toi de tenir les cyathes (1) ou les coupes de cristal ? Quelle main, en préparant le Falerne, lui donnera plus de saveur ? Si pareille fin attend les serviteurs doués d'une beauté divine, que Jupiter se dépêche d'employer Ganymède comme cuisinier !

(1) Pour verser le vin.

Martial, Épigrammes, X, 56


Les instruments de cuisine et la préparation des repas chez les Romains