Les provisions de Télémaque

"Allons, nourrice, il faut me mettre en des amphores de ton vin le plus doux, du plus fameux après celui que tu conserves pour lui, le malheureux, si jamais il rentrait (= Ulysse). Emplis-moi douze amphores et les coiffe bien toutes. En de bons sacs de cuir, verse-moi vingt mesures de farine moulue ; je ne veux que la fleur."

Homère, Odyssée, v. 349-355


Les repas de tous les jours : leur déroulement chez les grecs