Debout ou assis ?

Les héros s'assoient lorsqu'ils dînent ensemble, ils ne sont pas couchés sur des lits. C'est aussi ce qui avait lieu quelquefois chez le roi Alexandre [...]. Ainsi, recevant un jour à table jusqu'à six mille chefs, il les fit asseoir sur des sièges d'argent et des divans recouverts de tissus de pourpre.[...] Il n'était pas d'usage en Macédoine qu'un homme mangeât couché à moins d'avoir servi un sanglier hors des filets (c'est-à-dire à l'épieu, de pied ferme) ; jusque là ils mangeaient assis. C'est pourquoi Cassandre, à l'âge de trente-cinq ans, dînait chez son père [Antipater] assis, parce qu'il ne pouvait venir à bout de cet exploit, quoique courageux par nature et bon chasseur.

Athénée, Deipnosophistes, I, 31


Les repas de tous les jours : leur déroulement chez les grecs