Comment s'entraîner à manger chaud

Je puis citer certain glouton tombé à ce point de manque de vergogne à l'égard de ses voisins de table qu'à la vue de tous dans les bains publics il habituait sa main à la chaleur en la plongeant dans l'eau bouillante et se gargarisait la bouche à l'eau chaude afin, c'est clair, que le trouvât à peine émotif la chaleur des morceaux. On disait en effet qu'il soudoyait jusqu'aux cuisiniers pour qu'ils servissent au plus chaud, voulant être seul à consommer, les autres incapables de l'accompagner.

Athénée, Deipnosophistes, I, 9


Les repas de tous les jours : leur déroulement chez les grecs