Invitation sans façons

Si tu peux te coucher, comme convive, sur des lits d'Archias (1), si tu ne t'effraies point de dîner avec toute espèce de légumes sur un modeste plat, je t'attendrai chez moi, Torquatus, quand le soleil finira sa course. Tu boiras du vin mis en cruche sous le second consulat de Taurus entre la marécageuse Minturnes et Petrinum près Sinuesse. Si tu as mieux, fais-le venir ; sinon, accepte mon autorité souveraine. Déjà en ton honneur, le foyer resplendit et la vaisselle est reluisante. [...] Il est des soins que je me fais un devoir de diriger en homme qui s'y entend et qui s'y plaît : que le dessus de lit ne soit pas sale, qu'une serviette crasseuse ne fasse pas froncer les narines, qu'on puisse se mirer dans le canthare et dans le plateau, que personne ne porte au-delà du seuil ce qui s'est dit entre amis sûrs, que les convives soient bien appareillés et bien assortis.

(1) fabricant de lits de table fort modestes.

Horace, Épitres, I, 5, v.1-6 et 21-26


Les repas de tous les jours : leur déroulement chez les Romains