Un magnifique festin (3)

Succéda un plat dont la taille ne répondait pas à notre attente, mais dont l'étrangeté attira tous les regards. C'était un surtout en forme de globe, portant rangés en cercle les douze signes du zodiaque ; et au-dessus de chacun d'eux, l'architecte avait placé un mets correspondant : le bélier était surmonté de pois chiches cornus ; le taureau, d'une pièce de boeuf ; les gémeaux, de testicules et de rognons ; l'écrevisse, d'une couronne ; le lion, d'une figue d'Afrique ; la vierge, de la vulve d'une jeune truie ; la balance, d'un peson dont l'un des plateaux contenait une tourte et l'autre un gâteau ; le scorpion, d'un petit poisson de mer, le sagittaire, d'un oclopeta (1) ; le capricorne, d'une langouste ; le verseau, d'une oie ; les poissons, de deux surmulets. Au centre, une motte de terre détachée avec son gazon soutenait un rayon de miel.

(1) mot douteux

Pétrone, Satiricon, XXXV


Les repas de fête chez les Romains