Quelques "apophoreta" et des exemples de calembours

Pour que ce soit tardivement que le Germanique gouverne le Palais du ciel et pour qu'il commande longtemps à la terre, offre un pieux encens à Jupiter.

Les plus beaux poireaux nous viennent d'Aricie la boisée : sur leur tige d'une blancheur de neige, vois leur verte chevelure.

Puisque la figue m'alimente, puisque je me nourris de doux raisins, pourquoi n'est-ce pas plutôt le raisin qui m'a donné mon nom ? (=becfigues : en latin = ficedulae).

Quelle que soit la grandeur du plat qui porte le turbot, le turbot est pourtant plus grand que le plat.

Martial, Épigrammes, XIV, 4, 19, 51, 81


Les repas de fête chez les Romains