Divertissement "littéraire"

Nous vîmes entrer une troupe de comédiens, et tout aussitôt les lances frappèrent contre les boucliers. Trimalcion lui-même s'assit sur un coussin, et tandis que les Homéristes dialoguaient en vers grecs suivant leur insupportable habitude, il lisait en chantonnant le texte latin. Peu après, ayant fait faire silence : "Savez-vous, dit-il, quelle pièce ils sont en train de jouer ? Diomède et Ganymède étaient deux frères. Ils avaient pour soeur Hélène. Agamemnon l'enleva et offrit à sa place une biche à Diane. C'est ainsi qu'Homère raconte maintenant comment les Troyens et les Parentins sont en guerre. Agamemnon naturellement fut vainqueur, et donna Iphigénie, sa fille, pour épouse à Achille. C'est pour cela qu'Ajax est furieux. Du reste, dans une minute l'argument va vous l'expliquer." À peine Trimalcion avait-il achevé que les Homéristes poussèrent une clameur ; et, au milieu de la valetaille affairée, on apporta sur un plateau qui pesait bien deux cents livres un veau bouilli et, qui mieux est, le casque en tête. Derrière vint un Ajax qui, l'épée nue, l'air d'un furieux, se mit à le tailler en pièces. Après s'être ainsi escrimé d'estoc et de taille, il recueillit à la pointe du glaive les morceaux qu'il distribua aux convives émerveillés.

Pétrone, Satiricon, 59


Les repas de fête chez les Romains