Rencontre d'Énée et de sa mère Vénus


Au milieu de la forêt, sa mère s'avança à sa rencontre ; elle avait pris le visage et l'attitude d'une jeune fille [...] ; elle portait, suspendu à son épaule, l'arc flexible, comme une chasseresse, et elle avait abandonné sa chevelure au caprice du vent, la jambe nue jusqu'au genou et les plis ondoyants de sa robe relevés par un noeud.

Virgile, Énéide, I, v. 314-320 (trad. Bellessort)


(S'apprétant à repartir), elle se détourne et son cou brille de l'éclat d'une rose ; du haut de sa tête, ses cheveux parfumés d'ambroisie exhalaient une odeur divine ; [...] sa démarche a révélé la déesse. Énée a reconnu sa mère.

Virgile, Énéide, I, v. 402-405


Aphrodite