Le char d'Aphrodite

Cependant Vénus [...] fait équiper le char que Vulcain, subtil orfèvre, avait mis tout son art à façonner pour elle. [...] Des nombreuses colombes qui nichent aux abords de l'appartement de leur maîtresse, quatre s'avancent, toutes blanches qui, d'une démarche joyeuse et tournant leurs cous nuancés, se placent sous le joug orné de pierreries, reçoivent leur maîtresse et prennent gaiement leur vol. Des moineaux accompagnent le char de la déesse de leurs ébats et de leurs pépiements bruyants, tandis que les autres oiseaux au chant harmonieux font retentir doucement leurs suaves mélodies et annoncent l'arrivée de la déesse.

Apulée, Métamorphoses, VI, 6



Aphrodite