Phoïbos


Faites silence : écoutez le chant d'Apollon... D'or est son manteau et l'agrafe aussi ; d'or la lyre, l'arc et le carquois ; d'or aussi ses sandales. Apollon est tout or et toute richesse ; dieu toujours beau, dieu toujours jeune ; jamais aucun duvet ne recouvrit ses tendres joues. Sa chevelure épanche à terre l'huile parfumée qu'elle distille...

Personne ne tient en sa main autant d'arts qu'Apollon ; il a dans son lot l'archer et l'aède, car l'arc est son bien et le chant aussi. A lui devins et prédictions ; et de Phoïbos aussi les médecins tiennent la science de retarder la mort. Phoïbos, nous l'invoquons comme pasteur aussi : le parc aura plus de bétail et les chèvres du troupeau auront des petits si les regards du dieu protègent leur pâture.

Callimaque, Hymne à Apollon, 33 sqq


Apollon