...mais Zeus ne s'apitoie guère sur son fils !

"Ne viens pas, tête à l'évent, gémir ici à mes pieds. Tu m'es le plus odieux de tous les Immortels qui habitent l'Olympe. Ton plaisir, toujours, c'est la querelle, la guerre et les combats. Ah ! Tu as bien l'emportement intolérable, sans rémission, de ta mère, de cette Héré que j'ai tant de peine à dompter avec des mots. Aussi je crois, si tu pâtis, que tu le dois à ses conseils. je ne veux pas, pourtant, te laisser souffrir davantage : tu es né de moi, c'est pour moi que ta mère t'a mis au monde. Mais si tu étais né de quelque autre dieu, destructeur comme tu l'es, il y a longtemps que tu serais dans un séjour situé plus bas encore que celui des fils du ciel."

Homère, Iliade, V, v. 889-900


Arès