Funeste Arès

"Et le puissant Arès, qui aujourd'hui, sans l'airain des boucliers, me brûle, en m'attaquant au milieu des cris, accorde-nous qu'il tourne le dos, soit vers le lit immense d'Amphitrite, soit vers le flot inhospitalier de la mer de Thrace, car ce que le nuit épargne, le jour suivant le détruit. Cet Arès-là, toi qui es le maître de la force des éclairs enflammés, Zeus tout-puissant, écrase-le sous ton tonnerre."

Sophocle, OEdipe-Roi, v. 190-202


Arès