Une légion fidèlement républicaine

"Et la légion de Mars, puisqu'après un long intervalle, il nous est permis de parler des affaires politiques, il nous est impossible de n'en rien dire. Qui, en effet, a jamais manifesté individuellement plus de vaillance et de patriotisme que la légion de Mars dans son ensemble ? Quand elle eut reconnu dans M. Antoine un ennemi du peuple romain, elle n'a pas voulu s'associer à sa démence ; elle a abandonné le consul, ce qu'elle n'aurait jamais fait, si elle avait pu reconnaître un consul dans celui qu'elle voyait ne rien faire, ni rien entreprendre, qui n'eût pour but le massacre des citoyens et la ruine de la cité. De plus, cette légion s'est établie à Alba. Pouvait-elle choisir une ville d'une situation plus favorable, d'un plus grand loyalisme, dont les citoyens fussent plus valeureux et plus attachés au peuple romain?

Cicéron, Philippiques, III, 6


Mars