L'origine du nom des Hellènes

Il fallut longtemps avant que le nom d'Hellènes pût s'imposer à tous. Ce qui le prouve le mieux, c'est Homère : lui qui vécut à une époque encore bien postérieure à la guerre de Troie, il n'a nulle part appliqué le nom à l'ensemble ; il ne l'applique qu'aux compagnons d'Achille, venus de Phthiotide, qui furent, précisément, les premiers Hellènes ; et il emploie dans ses poèmes les termes de Danaens, d'Argiens, d'Achéens. II n'a, du reste, pas davantage employé le mot de barbares, cela parce qu'à mon avis les Grecs n'étaient pas encore groupés, de leur côté, sous un terme unique qui pût s'y opposer.

Thucydide, La Guerre du Péloponnèse, 1, III, 2-4


Une armée nombreuse, mais sans unité