Pourquoi la guerre de Troie dura-t-elle si longtemps ?

L'historien vient de faire remarquer que les troupes grecques assiégeant Troie n'étaient pas aussi nombreuses qu'on pourrait l'imaginer, "pour une expédition envoyée en commun par la Grèce entière".

La cause en était moins la pénurie d'hommes que le manque d'argent. Déjà, faute d'approvisionnements, ils avaient emmené des effectifs moindres, et limités à ce qu'ils espéraient pouvoir entretenir sur place en se battant ; mais, une fois arrivés et victorieux au combat (ce qui est sûr, autrement ils n'auraient pas construit le rempart protégeant leur camp), on voit que même alors ils n'usèrent pas de toutes leurs forces : détournant leur effort, ils cultivèrent la Chersonèse et exercèrent la piraterie, faute d'approvisionnements. C'est bien ce qui aida les Troyens, dont l'adversaire était dispersé, à se maintenir pendant ces dix années de lutte ouverte : leurs forces équilibraient celles qu'on laissait tour à tour contre eux. Si, au contraire, les Grecs étaient arrivés avec des réserves pour leur approvisionnement, et avaient mené la guerre tous réunis, de façon continue, sans s'occuper de piraterie ni de culture, ils auraient pu facilement prendre la ville, grâce à leur avantage au combat, puisque, même non réunis, rien qu'avec la fraction régulièrement présente, ils se maintenaient. Et, en s'installant pour un siège, ils auraient pris Troie en moins de temps et à moins de peine.

Thucydide, La Guerre du Péloponnèse, 1, XI, 1-2



Le camp