Le songe d'Agamemnon

Un messager de Zeus, "le funeste" Songe", s'adresse à Agamemnon pendant son sommeil.

"Quoi ! tu dors, fils d'Atrée, le brave dompteur de cavales ! Un héros ne doit pas dormir la nuit entière, alors qu'il est de ceux qui ont voix au Conseil, que tant d'hommes lui sont commis et tant de soins réservés. Voici l'heure de me comprendre promptement. Je suis, sache-le, le messager de Zeus - Zeus qui, pour toi, de loin, terriblement s'inquiète et s'apitoie. Il t'enjoint d'appeler aux armes tous les Achéens chevelus - vite, en masse ! L'heure est venue où tu peux prendre la vaste cité des Troyens. Les Immortels, habitants de l'Olympe, n'ont plus sur ce point d'avis qui divergent. Tous se sont laissé fléchir à la prière d'Héré. Les Troyens désormais sont voués aux chagrins. Zeus le veut. Garde bien la chose en ta tête, et que l'oubli n'ait pas prise sur toi, lorsque t'aura quitté le suave sommeil."

Homère, Iliade, II, v. 23-34


Avant les combats