CÉSAR (100-44 av. J.-C.)


C'est essentiellement un homme d'action, mais doublé d'un homme de lettres et dont l'oeuvre littéraire constitue le récit de ce qu'il a fait. Ses " Commentaires " - Guerre des Gaules et Guerre civile - sont officiellement destinés à renseigner les historiens de l'avenir mais représentent aussi une apologie personnelle de son action d'homme de guerre et d'homme politique.

A. De la jeunesse à la conquête de la Gaule (100-58)

B. La conquête de la Gaule (58-52)

C La guerre civile (50-48).

D. De Pharsale à la mort (48-44)

CONCLUSION

César est sans aucun doute un des génies les plus extraordinaires qui aient jamais existé. Ce qui frappe surtout, c'est l'incroyable diversité de ses dons et l'aspect multiforme de son caractère.

Comme homme de guerre, il se signale par son don du commandement (Suétone, César) et par sa foudroyante rapidité d'action (Napoléon l'admirait beaucoup). On retrouve la même promptitude dans son intelligence (Pline l'ancien, Histoire naturelle) qui saisit d'un coup d'oeil les décisions utiles à prendre. Dans l'action, il est à la fois maître de lui et colérique; il peut se montrer extrêmement cruel mais il intronise la clémence dans l'idéologie politique.

Il a toujours été tenace et jamais découragé par ses échecs : son énergie morale double son énergie physique. Comme tous les grands ambitieux, il a toujours su garder intacte sa volonté au service de son unique passion : la domination et la gloire.

Son oeuvre d'écrivain - les " Commentaires " - a été mise au service de cette gloire : nul doute que ce sont des ouvrages d'apologie personnelle destinés à sa propagande politique ou à sa justification auprès de ses adversaires; néanmoins ces commentaires sont remplis de descriptions précises des lieux, de renseignements intéressants sur les peuples et, surtout, ils sont écrits dans une langue d'une remarquable pureté, claire et naturelle, à laquelle déjà ses contemporains étaient sensibles (Cicéron, Brutus) .

Textes complémentaires :

1. Le premier triumvirat (60 av. J.-C.) (Plutarque, Vie de Pompée)

2. L'outrecuidance des Pompéiens (Michelet, Histoire romaine)

3. Mauvais présages avant la mort de César (Suétone, César)

4. Après la mort de César, Brutus s'adresse aux Romains (Shakespeare, J. César)

ACTIVITÉS

II La vie dans la cité et hors de la cité Musée Vivant de l'Antiquité