César et les pirates


Au cours de sa traversée [...] il fut pris par des pirates [...] et resta au milieu d'eux, non sans la plus vive indignation, près de quarante jours. [...] Ensuite, quand les cinquante talents (montant de la rançon) eurent été comptés et qu'on l'eut débarqué sur le rivage, sans perdre un seul instant, il lança une flotte à la poursuite des pirates et, s'en étant rendu maître, leur infligea le supplice dont il les avait souvent menacés en plaisantant (= la pendaison).

Suétone, César, 4


De la jeunesse à la conquête de la Gaule