Le désastre de Pharsale


Dans cette bataille, <César> n'eut pas à déplorer la mort de plus de deux cents soldats, mais il perdit une trentaine de centurions d'un beau courage.[...] Dans l'armée pompéienne, les pertes en tués paraissaient être d'environ 15.000 hommes; en tout cas, 24 OOO s'étaient rendus. [...] On apporta à César, après la bataille, cent-quatre-vingts enseignes militaires et neuf aigles.

César, Guerre civile, III, 99


La guerre civile