La réforme du calendrier


Se consacrant ensuite à la réorganisation de l'État, César réforme le calendrier où depuis longtemps, par la faute des pontifes qui abusaient des jours intercalaires (1), s'était introduit un tel désordre que les fêtes des moissons ne tombaient plus en été, ni celles des vendanges en automne; réglant l'année sur le cours du soleil, il décide qu'elle aurait 365 jours, que le mois intercalaire serait supprimé et que l'on intercalerait seulement un jour tous les quatre ans.

(1) L'année romaine comptait seulement 355 jours, réglés sur le cours de la lune ; depuis Numa, un mois supplémentaire était intercalé tous les deux ans ; mais les pontifes allongeaient ou diminuaient ce mois selon qu'ils étaient favorables ou hostiles à tel ou tel magistrat...

Suétone, César, 40


De Pharsale à la mort