Le complot est patent !


“Les projets de l'autre nuit (les conjurés) savent qu'ils m'ont été tous rapportés : hier je les ai dénoncés au Sénat; Catilina lui-même a pris peur et s'est sauvé. [...] Mon but est atteint : vous voyez tous clairement qu'un complot a été ourdi contre la République. [...] Il n'y a plus de place pour l'indulgence; la rigueur est commandée par les événements mêmes. Voici toutefois ma dernière concession : qu'ils sortent, qu'ils partent ! Qu'ils ne laissent pas le pauvre Catilina se miner du regret de leur absence ! Je vais leur dire le chemin : c'est par la voie Aurélienne qu'il est parti; s'ils veulent se hâter, ils l'auront rejoint dès ce soir.”

Cicéron, Deuxième Catilinaire, III-IV


Du consulat jusqu'à l'exil