En plein combat contre Antoine


Nous, ici, nous faisons la guerre contre un gladiateur, le pire vaurien qui soit, [...] Antoine, mais non pas dans des conditions égales : la parole contre des armes. [...] Tout ce qui s'est passé, je pense que d'autres te l'ont écrit en détail; de moi, tu dois apprendre la suite, qui n'est pas difficile à deviner. L'oppression règne sur tout : les hommes de bien n'ont pas de chef et nos tyrannicides (= les meurtriers de César) sont au bout du monde.[...] Que va-t-il arriver ? Vraiment, je n'en sais rien; un seul espoir : que quelque jour le peuple romain ressemble à ses ancêtres. En ce qui me concerne, assurément, je ne ferai pas défaut à l'État et, quoi qu'il arrive de fâcheux, pourvu qu'il n'y ait pas de ma faute, je le supporterai avec courage.

Cicéron, ad Familiares, XII , 22, 1-2 (trad. E. Girard)


De l'exil à la mort