“Sors d'ici, Catilina !”


“Jusques à quand, Catilina, abuseras-tu de notre patience ? Combien de temps encore ta fureur esquivera-t-elle nos coups ? Jusqu'où s'emportera ton audace sans frein? [...] Tes projets sont percés à jour : ne le sens-tu pas ? Ta conspiration, connue de tous, est déjà maîtrisée : ne le vois-tu pas ? Ce que tu as fait la nuit dernière et aussi la nuit précédente, où tu as été, qui tu as convoqué, ce que tu as résolu, crois-tu qu'un seul d'entre nous l'ignore ? O temps, ô moeurs ! Tout cela, le Sénat le sait, le consul le voit; et cet homme vit encore ! Il vit ? ah ! que dis-je ? Il vient au Sénat, il participe à la délibération publique, il marque et désigne de l'oeil ceux d'entre nous qu'on assassinera.”

Cicéron, Première Catilinaire, I, 1-2


Du consulat jusqu'à l'exil