excellentes relations entre affranchis et patrons


Comment, depuis le moment où je t'ai acheté, tu as toujours trouvé chez moi, dès ta petite enfance, un service convenable et doux, tu le sais ; d'esclave je t'ai fait mon affranchi, parce que tu étais un franc serviteur. Je t'ai gratifié de la plus, haute récompense dont je disposais.

Térence, Andrienne, v. 35-39


retour à la fiche affranchis