(Sur le roi de Bithynie Prusias, venu à Rome en 167 av. J.C. recevoir les félicitations du sénat romain pour sa neutralité dans la guerre contre le roi de Macédoine Persée.)


Polybe rapporte que ce roi se montra indigne de la majesté d'un si grand nom ; c'est coiffé d'un bonnet d'affranchi et la tête rasée qu'il avait l'habitude d'aller au-devant de nos ambassadeurs et il se proclamait l'affranchi du peuple romain...

Tite-Live, XLV, 44, 19


retour à la fiche affranchis