Après Chéronée : trois jugements différents


c) la postérité

Il semble qu'une sorte de destin surnaturel [...] ait fixé à ce moment-là le terme de la liberté des Grecs et se soit opposé à leurs efforts, l'avenir étant annoncé par de nombreux signes, notamment par de terribles oracles de la Pythie. [...] On dit que Démosthène, plein de confiance dans les armes des Grecs [...] ne permit pas de prêter attention aux oracles. [...] Il rappela aux Thébains le souvenir d'Épaminondas et aux Athéniens celui de Périclès en affirmant que ces grands hommes regardaient toutes les révélations de ce genre comme des prétextes pour la lâcheté. [...] Jusque là <Démosthène> s'était montré homme de cœur mais dans la bataille elle-même il ne fit rien de beau ni qui s'accordât avec ses discours : il abandonna son poste, jeta ses armes et s'enfuit de la manière la plus honteuse.

Plutarque, Vie de Démosthène, 19,1;20,1-2


En pleine action