Le dithyrambe


Dans le dithyrambe dionysiaque, l'homme est porté au paroxysme de ses facultés symboliques ; l'émotion inouïe qui exige de s'exprimer, c'est [...] l'identification au génie de l'espèce, voire à la nature elle-même. À présent il faut exprimer en symboles l'être même de la nature ; un nouveau monde de symboles est requis, un symbolisme qui met en mouvement le corps tout entier, non pas le symbolisme des lèvres, du visage, de la parole, mais la danse totale qui agite de son rythme tous les membres. Aussi les autres formes symboliques de la musique, rythmique, dynamique et harmonie, croissent soudain avec impétuosité...

Nietzsche, Naissance de la tragédie, 2 (Gallimard, coll. idées/Gallimard)


Dionysos