Une conversion exemplaire


Polémon était fils de Philostrate, et Athénien du dème d'Oéthé. Jeune, il était si intempérant et dissolu qu'il portait toujours de l'argent sur lui pour être prêt à satisfaire ses désirs, et même, il en cachait dans les coins. C'est ainsi qu'on trouva trois oboles qu'il avait cachées à l'Académie, près d'une colonne, pour ce motif.

Un jour, à dessein, avec des camarades, il vint ivre et couronne en tête dans l'école de Xénocrate. Celui-ci, sans se troubler aucunement, continua son entretien comme il l'avait commencé, il s'agissait de la tempérance. Or, en l'entendant, le jeune garçon fut quelque peu séduit, et devint pris d'un tel zèle qu'il surpassa tous les autres et succéda à Xénocrate comme chef d'école à partir de la cent-dix-septième olympiade.

Diogène Laerce, Vie des philosophes, IV, 16


éducation hellénistique