Quintilien critique l'apprentissage traditionnel de l'alphabet.


Je n'approuve pas ce que je vois faire généralement, d'apprendre aux enfants les noms des lettres et leurs places respectives avant qu'ils en connaissent les figures. Cette méthode les retarde en ce que leur attention ne se portant point sur la forme, ils s'en fient seulement à ce que leur mémoire a retenu. Aussi les maîtres, quand ils jugent que les lettres sont assez fixées dans l'esprit des enfants par l'ordre régulier dans lequel on a coutume de les écrire, se mettent-ils à rétrograder, et bouleversent-ils tout l'alphabet pour s'assurer qu'enfin leurs élèves reconnaissent ces lettres à leurs caractères et indépendamment de la place qu'elles occupent. Il sera donc mieux de les leur faire distinguer comme on distingue les hommes, par leur extérieur et par leur nom.

Quintilien, Institution Oratoire, I, l, 24-25


L'école du magister ludi