Comment stimuler la motivation à apprendre


Je connais trop la portée des âges pour vouloir qu'on exerce une rigueur prématurée envers un enfant, ni qu'on exige de lui un travail suivi. Prenons garde surtout qu'incapable encore de se plaire à l'étude, il ne se prenne d'aversion pour elle, et que ce dégoût, une fois contracté, ne se prolonge au-delà des premières années. Que ce soit pour lui un jeu ; faisons-lui des questions, donnons lui des louanges, et qu'il s'applaudisse quelquefois de son petit savoir. Montre-t-il de la mauvaise volonté, présentons lui un rival qui pique son émulation ; qu'il lutte avec lui et que, le plus souvent, il se croie vainqueur. Enfin, stimulons-le par de petites récompenses proportionnées à son âge. [...] Je ne blâme pas, au surplus, l'usage d'exciter le zèle des enfants en leur donnant pour jouets des lettres figurées en ivoire, ou toute autre bagatelle qui les amuse et qu'ils aient du plaisir à manier, à voir, à nommer.

Quintilien, Institution Oratoire, I, 1,20-26 passim


L'école du magister ludi