Ce qu'on exige d'un grammaticus.


Il faut que le maître soit familier avec les règles de la langue, qu'il sache l'histoire, qu'il connaisse sur le bout du doigt tous les auteurs, qu'interrogé à brûle-pourpoint tandis qu'il s'achemine vers les thermes ou les bains de ¨Phébus, il nomme la nourrice d'Anchise, qu'il dise le nom et la patrie de la belle-mère d'Anchemolus (=compagnon de Turnus, roi latin qui s'est opposé à Enée), combien Aceste (=roi de Sicile, de race troyenne) vécut d'années, combien il donna aux Phrygiens d'outres de vin de Sicile.

Juvénal, Satires, VII, v. 230-236


L'école du "grammaticus"