Paul Emile* donne à ses fils une éducation grecque


Il donnait à ses enfants la formation nationale et traditionnelle qu'il avait lui-même reçue, et leur dispensait avec plus de zèle encore la culture grecque. Car ce n'étaient pas seulement des grammairiens, des sophistes et des rhéteurs, mais encore des sculpteurs, des peintres, des dresseurs de chevaux et de chiens, des maîtres de vénerie, tous grecs, que ces jeunes gens avaient auprès d'eux. Et leur père, si quelque affaire publique ne l'en empêchait pas, assistait à leurs études et à leurs exercices; c'était, de tous les Romains, celui qui aimait le mieux ses enfants.

Plutarque, Paul Emile, VI, 8-10

* vainqueur de Persée, le roi de Macédoine, à Pydna (168 avant J.C.)


L'INFLUENCE GRECQUE