la Tholos


Le bois sacré d'Asklépios est entouré de tous côtés par une clôture. Aucun homme n'a le droit de mourir ni aucune femme d'accoucher dans l'enceinte de ce jardin sacré. [...] La statue d'Asklépios est environ la moitié de celle de Zeus Olympien qui se trouve à Athènes [...] Le dieu est assis sur un trône, il tient un bâton dans une main et de l'autre effleure la tête d'un serpent. [...]

Un peu plus loin, un admirable édifice circulaire, tout en marbre blanc : c'est la Tholos ; Pausias y a peint Eros au moment où il pose son arc et ses flèches pour prendre sa lyre. Une autre peinture de Pausias représente Ivresse buvant du vin dans une coupe de cristal, son visage transparaissant à travers la paroi de la coupe.

Pausanias, Périègèse, II, 27, 3

sanctuaire