Les devoirs du maître et ceux du vilicus


Dans le De Agricultura , rédigé dans les années 280-275 av. J.C., Caton l'Ancien énonce les règles à respecter de la part des différents acteurs pour la bonne marche d'un domaine agricole italien. Il définit les devoirs du maître mais aussi ceux du vilicus ( = le fermier, qui est un esclave). À différentes reprises, il aborde le sujet des esclaves.
(...) S' il (= le fermier) dit qu'il a fait de son mieux, que les esclaves se sont enfuis, qu'il a fait la corvée, quand il a donné ces raisons et beaucoup d'autres, ramène le fermier au compte des travaux et des ouvriers. Quand le temps a été pluvieux (...)les esclaves devaient ravauder leurs hardes, leurs capuchons. (...) quand les esclaves ont été malades, il ne fallait pas leur donner autant à manger.
Caton, De Agricutura, II, Devoirs du maître
Voici quels seront les devoirs du fermier : (...) que les esclaves s'abstiennent de se disputer ; si l'un d'eux a commis une faute, qu'il soit puni comme il convient, à proportion du délit. Que les esclaves ne soient pas dans de mauvaises conditions ; qu'ils n'aient pas froid, qu'ils n'aient pas faim ; que le travail les tienne bien en haleine, il sera plus facile de les empêcher de mal faire et de voler ; si le fermier ne permet pas de mal faire, ils s'en abstiendront ; s'il l'a souffert, que le maître ne laisse pas sa faute impunie ; qu'il récompense une bonne action, pour encourager les autres à bien faire. Que le fermier ne soit pas un coureur de chemin, qu'il soit toujours sobre ; qu'il n'aille nulle part dîner ; qu'il tienne les esclaves en haleine ; qu'il veille à ce que les ordres soient exécutés ; qu'il ne s'imagine pas en savoir plus que le maître.
(...) Qu'il prenne soin de savoir faire tous les travaux de la campagne, et qu'il s'y emploie souvent, sans aller jusqu'à la fatigue : s'il fait cela, il saura ce que les esclaves ont dans l'esprit, et eux travailleront plus tranquillement (...).
Caton, De Agricultura, VII, Devoirs du fermier
Quand le temps sera mauvais, quand on ne pourra pas travailler aux champs [ ici se place une longue énumération des travaux à faire] (...) Par la pluie, cherchez ce qui peut se faire à la ferme ; pour que l'on ne soit pas inoccupé, faites du nettoyage. Songez que, même si l'on ne fait rien, les frais n'en continueront pas moins à courir.
Caton, De Agricultura, XLVI
Offrande pour les boeufs (à Mars, à Silvanus, dans la forêt, de jour)
Il sera permis que ce sacrifice soit fait par un esclave ou par un homme libre.
N.B. Cet esclave est peut-être le vilicus
Caton, De Agricultura, LXXXXII
Il arrive que le maître vende une partie de ses biens aux enchères
Qu'il fasse une vente aux enchères : qu'il vende l'huile, si elle se vend cher ; qu'il vende le vin, le blé
en surplus ; qu'il vende les boeufs qui ont pris de l'âge, bétail en mauvais état, brebis en mauvais état, laine, peaux, vieux chariot, vielles ferrailles, esclave âgé, esclave mal portant, et toutes les autres choses superflues ; il faut qu'il soit vendeur de son naturel, non acheteur.
Caton, De Agricultura, III


La familia rustica