Maîtres et esclaves sous l'Empire :


beaucoup de particuliers , très riches, possèdent un grand nombre d'esclaves.
C'est une misère que la garde d'une grosse somme . Le richissime Licinius tient tout prêts des seaux à incendie, il fait veiller, chaque nuit, une cohorte d'esclaves, plein d'angoisse pour son ambre jaune, ses statues de marbre phrygien, son ivoire, ses larges incrustations d'écaille.
N.B. L'estimation du poète satirique paraît mesurée si on la compare à celle de Pline l'Ancien qui n'hésite pas à employer le terme de légions d'esclaves.
Juvénal, Satires, XIV, v. 305-308


La familia urbana