Maîtres et esclaves dans les temps anciens :


un petit nombre d'esclaves, voire un esclave unique, vivant dans la familiarité du maître.
Tel quel , ce morceau de terre [= celui qu'on avait attribué à des vétérans d'une superficie d'à peine deux arpents, soit un demi hectare environ] nourrissait largement le père lui-même, avec le petit peuple de sa cabane, où reposait sa femme qui venait d'accoucher, où jouaient quatre petits enfants, l'un né d'une esclave, les trois autres du maître.
Juvénal, Satires, XIV, v. 166-169


Les relations des maîtres et des esclaves