Les esclaves publics (servi publici)


Ils sont la propriété de l'Etat et assurent les tâches d'intérêt général que celui-ci prend à sa charge et qui sont confiées aux services municipaux, dans la capitale et dans les villes de province. Ce sont des ouvriers qui assurent les travaux de voirie (entretien, réfection, nettoyage), le service des eaux, si important dans une ville qui consomme tant d'eau (dans les thermes par exemple), la surveillance des égouts, des bâtiments publics, ou des employés de bureau pour les tâches administratives indispensables au fonctionnement de ces services (secrétaires, comptables). On accordera une mention particulière aux pompiers (ils font partie du service des Vigiles, chargés de la sécurité de la ville) appelés à intervenir très souvent pour combattre les incendies, accidentels ou d'origine criminelle, très fréquents et souvent dévastateurs. L'incendie le plus destructeur fut celui qui, sous Néron, anéantit dix des quatorze régions de la ville (nous dirions arrondissements).Ces services ont pris une importance croissante, sous l'Empire, où l'Urbs, devenue la capitale du monde connu des Anciens, a connu un développement prodigieux. On peut rattacher aux servi publici les condamnés aux travaux forcés qui travaillent dans les mines (metalla), dont l'exploitation est affermée.

L'ESCLAVAGE A ROME