Les esclaves impériaux


On désigne ainsi ceux qui appartiennent à l'empereur lui-même. Ils sont en quelque sorte les héritiers ou successeurs de ceux au service desquels, au cours des guerres civiles du premier siècle av. J.C., avaient eu recours les différents acteurs, hommes politiques et grands généraux (imperatores), comme Sylla, Pompée ou César, dans les proscriptions et sur les champs de bataille, services récompensés par l'affranchissement.

L'empereur (princeps en latin) est le plus grand propriétaire d'esclaves. Il les emploie pour son service personnel naturellement, comme tout un chacun (Histoire Auguste), mais il les introduit dans les rouages de l'État. Ils peuplent les bureaux. Affranchis, ils jouent un rôle très important, quelquefois primordial, à tous les niveaux, dans le gouvernement de l'Urbs. Les empereurs Claude et Commode ont eu particulièrement recours à leurs services, favorisant ainsi leur intégration. Citons, pour le premier, les noms de Pallas et de Narcisse.

L'ESCLAVAGE A ROME