Allègement de la tutelle par les lois d'Auguste


Il est permis aux femmes, en vertu d'un senatus-consulte, de réclamer, pour remplacer un tuteur absent, un autre tuteur ; une fois celui-ci désigné, le premier est déchu ; peu importe d'ailleurs la durée de l'absence.

Gaius, Institutes, I, 173

Sont dégagées de la tutelle les femmes nées libres, à condition qu'elles tombent sous le droit des trois enfants nés libres, les affranchies, à condition qu'elles tombent sous celui de quatre.

Gaius, Institutes, I, 194


Condition de la femme à Rome