Un homme de devoir


Spurius Carvilius, homme de famille connue, divorça d'avec sa femme, parce qu'elle ne lui donnait pas d'enfant en raison d'un vice de conformation, en l'an cinq cent vingt trois de la fondation de la Ville, sous le consulat de Marcus Atilius et Publius Valérius. Ce Carvilius, d'après la tradition, avait pour la femme qu'il répudia, une affection extraordinaire, et l'aimait beaucoup à cause de son caractère, mais il avait fait passer le respect du serment avant l'inclination et l'amour, parce que les censeurs l'avaient contraint à jurer de prendre femme pour avoir des enfants.

Aulu-Gelle, Nuits Attiques, 4, 3, 2


LE MARIAGE A ROME