Mariage "per usum"


Par la cohabitation, passait sous puissance maritale celle qui vivait mariée une année durant ; en effet, de la même façon qu'on acquiert la propriété d'une chose par la possession annuelle, de même elle passait dans la famille de son mari et y tenait la place d'une fille au bout d'un an.

Gaius, Institutes, I, 111


LE MARIAGE A ROME