Chant nuptial


I O habitant de l'Hélicon, fils d'Uranie, toi qui entraînes vers son époux la vierge tendre, ô Hyménée Hymen, ô Hymen Hyménée!

II Ceins tes tempes de la marjolaine au parfum suave, prends joyeux le voile couleur de feu, viens ici, portant à ton pied de neige le jaune brodequin [...]

VIII Et vous aussi, ensemble, vierges pures, pour qui approche un jour semblable, allez dites en cadence :" O Hyménée Hymen, ô Hymen Hyménée !"

XI C'est toi qui mets aux mains du jeune homme impatient la fiancée toute fleur, enlevée aux mains de sa mère [...]

XXV Levez, enfants, vos flambeaux, je vois venir le voile couleur de feu. Allez, chantez ensemble en cadence : "Io Hymen Hyménée, Io Hymen Hyménée" [...]

XXXI Epousée, toi aussi, ce que ton époux te demandera, garde-toi de le refuser, qu'il n'aille pas ailleurs le demander.Io Hymen Hyménée! Io Hymen Hyménée ! [...]

XXXIV Franchis le seuil sous un heureux présage, de tes pieds dorés, et passe la porte lisse. Io Hymen Hyménée! Io Hymen Hyménée !

Catulle, poèmes, 61 passim


LE MARIAGE A ROME