Grec et vocabulaire français (version détaillée)


Le grec ancien subsiste, d'une manière plus ou moins visible, dans de très nombreux mots français. Les uns vous sont familiers, que vous les employiez ou non. Nous vous donnons à leur propos une information destinée à satisfaire votre curiosité. Pour d'autres, quelquefois d'usage courant aussi, nous visons, par des activités de recherche sur un vocabulaire très varié, à enrichir vos connaissances et à développer vos propres moyens d'expression.

1) Certains mots grecs ont été introduits dans notre langue, à une époque très reculée, par l'intermédiaire du latin. Une grande partie a rapport au christianisme et à la vie de l'Eglise : ange, aumône, église, évêque, prêtre, diacre, parole, évangile, histoire.

2) D'autres sont apparus un peu à toutes les époques : amande, beurre, cerise, chère, blâmer, encre, hygiène, éphémère, enthousiasme, jaloux, panoplie, paradoxe, diadème.

3) Le grec fournit des prénoms et des noms de personnes, reproduits tels quels ou sous une forme francisée. Parmi les noms de l'Antiquité, illustrés quelquefois par des héros ou des hommes célèbres, ne sont devenus prénoms, en principe, que ceux qui ont été portés par un saint.

Héros de l'Iliade et de l'Odyssée : Achille, Hector, Hélène mais non Patrocle, Priam, Andromaque, Cassandre, Ménélas, etc.

Héros de la tragédie : Hippolyte mais non Antigone, Oedipe, Oreste, Clytemnestre, Iphigénie, etc.

Personnages de la Mythologie : Narcisse, Denis et Denise (Dionysos)

Personnages historiques illustres : Alexandre, Aristide, Philippe mais non Démosthène, Périclès, etc.

Saints : Athanase, Méthode, Eugène et Eugénie, Christophe, etc.

4) Il donne des mots savants désignant des sciences ou des activités intellectuelles, introduits plus ou moins récemment par des voies très diverses : biologie, chimie, arithmétique, géographie, géologie, psychologie, philosophie, etc.

5) Il donne des mots désignant des organes : bronche, artère, etc.

6) Il donne des mots appartenant aux domaines des sciences, de la technique, de la médecine, du sport, de la langue politique : chlore, phosphore, iode, migraine, phtisie, apoplexie, anesthésie, cardiaque, athlète, disque, décathlon, pentathlon, triathlon, pancrate, aristocratie, démocratie, despotisme, monarchie, oligarchie, tyrannie.

7) Des mots français sont constitués d'éléments grecs ou d'origine grecque (préfixes, suffixes, radicaux).

a) Préfixes : Ex. anti-, épi-, par(a)-, pro-

Epilogue, épitaphe

b) Suffixes : Ex. -ite

Bronchite, artérite

c) Radicaux devenus éléments centraux d'un mot

Racine phone (grec phoné) d'où aphone (sans voix)

Le préfixe a-, d'origine grecque indique la privation, l'absence de.

Racine mnè (Mnèmè : mémoire) d'où amnésie, maladie qui consiste à être sans mémoire.

d) Radicaux fonctionnant en français (dans des mots composés) comme des suffixes ou des préfixes dépourvus le plus souvent d'existence autonome.

Comparer thermomètre à bibliothèque

L'élément peut être soit préfixe, soit suffixe : graphologie/télégraphe.

e) Mots de formation hybride c'est à dire comportant une partie grecque et une partie latine

automobile, monocle, francophile, germanophobe.

cf latin n° 12.


Gymnastique linguistique