Formation des mots : dérivation et composition.


On distingue traditionnellement trois catégories de mots :

- les mots radicaux (Exemples : corps, mer, mère, père, mur, table, tête, doux, dur, fort, grand, pauvre, riche, aimer, chanter, dormir, coudre, tôt, tard, jadis, demain etc.).

- les mots dérivés, formés par l'adjonction d'un ou plusieurs suffixes (Suffixe = placé après) à un mot radical (Corporel, muret, tableau, têtu, douceur, dureté, grandeur, pauvreté, richesse, chantonner, vivoter).

- les mots composés formés par l'adjonction d'un préfixe (Préfixe = placé avant) à un mot radical (Exemples : retable, attablé, étêté, emmuré, déchanter, adoucir, recoudre). Un mot composé est d'une forme plus ou moins complexe dans la mesure où il est constitué d'un ou de plusieurs préfixes, d'un mot radical, d'un ou plusieurs suffixes.

Exemple : soit le mot radical flamme. Il entre dans la composition de flammèche, enflammer, inflammable, ininflammable.

On voit que préfixes et suffixes ne sont dans la plupart des exemples cités que des éléments constitutifs ; ils n'ont pas d'existence autonome, à la différence du mot radical auquel ils s'accrochent.

On peut les étudier sans recourir au latin ou au grec (Certains suffixes sont d'ailleurs de formation française) mais l'étymologie, si elle n'est pas indispensable, demeure utile et elle alimente la réflexion sur la langue. Dans les activités qui vous seront proposées, on veut surtout vous montrer l'intérêt que représente, pour une connaissance plus large et plus précise, pour un emploi judicieux et plus pertinent du vocabulaire, de savoir le sens des différents éléments constitutifs des mots.

Remarques :

- Des neuf parties du discours nous n'en avons retenu que quatre, les noms, les adjectifs, les verbes et les adverbes.

- A la différence de ce qui se passe pour les suffixes, qui n'ont jamais d'existence autonome, on distingue deux catégories de préfixes, ceux qui sont inséparables (dé-, in-, pré-, re- par exemple) de ceux qui sont séparables (à, avant, contre, entre, bien, sur) qui sont des mots, adverbes, prépositions, ayant une existence autonome, employés dans la composition d'autres mots.

- Il existe d'autres formes de dérivation et de composition qui ne nous intéressent pas ici, par exemple le passage d'une catégorie dans une autre (nom propre qui devient nom commun, adjectif qui devient un nom), création d'un mot par l'association de mots existants (par exemple timbre-poste, chou-fleur, arc de triomphe).


Gymnastique linguistique