Jeux et distractions des enfants

Le petit enfant s'amuse, comme aujourd'hui, avec des jouets adaptés à son âge : le bébé agite une sorte de castagnette ou de crécelle (Aristote, Politique) . Dès qu'il sait marcher, il traîne derrière lui de petits chariots (Aristophane, Nuées) . Les poupées sont en cire ou en terre cuite, certaines articulées ; en terre cuite également des jouets représentant des animaux, oiseaux, lièvres, grenouilles (Aristophane, Nuées).

Les enfants jouent très souvent aussi avec des animaux vivants, chiens, cailles, canards et hannetons ! Le garçon peut jouer au cheval avec un bâton (Plutarque, Agésilas). Le cerceau, garni d'anneaux ou de grelots, est également un jouet apprécié, comme la toupie ; on connaît aussi la balançoire.

Devenus plus grands, les enfants jouent à des jeux collectifs : Colin-maillard - "le roi et sa cour" (Hérodote, Histoires), jeux de balle variés, avec des balles plus ou moins dures, des ballons plus ou moins gros (Homère, Odyssée), pratiqués parfois avec accompagnement de chants et de danses.

D'une manière générale ces jeux, pour le philosophe Platon, ont pour utilité d'indiquer les tendances des enfants et de pouvoir ainsi les orienter vers leur futur métier ; ils ont également une grande importance sociale (Platon, Lois) et (Platon, Lois).


Jeux et distractions La vie dans la cité et hors de la cité Musée Vivant de l'Antiquité